18/02/14
Pergamon Campus

La Déflation: Une Menace pour la Démocratie

Tribune publiée dans le Huffington Post du 23 février 2014

La question de la déflation revient sur le devant de la scène médiatique, après avoir été ignorée depuis le début de la crise financière. Certes, l’ensemble des mesures « non-conventionnelles » adoptées par les grandes banques centrales depuis 5 ans auraient pu être analysées à cette aune. Mais elles ont été surtout publiquement justifiées à l’époque par la nécessité de rétablir une croissance économique en perdition. Le vocabulaire change aujourd’hui et le monde anglo-saxon  est aujourd’hui le précurseur d’une discussion centrée sur la déflation. Continuer

18/11/13
Pergamon Campus

Le Monde Vu Depuis Singapour

Crise ou pas crise, l’économie mondiale demeure déterminée par des enjeux politiques et géopolitiques. La semaine dernière nous a proposé à cet égard deux événements particulièrement importants : le plenum du 18ème Comité Central du parti communiste chinois et la négociation nucléaire du groupe des « 5+1 » avec l’Iran. Il est manifeste que ces deux séries de discussions peuvent être le prélude à des changements majeurs pour l’état du monde. Elles demeurent cependant, en l’état, difficiles à interpréter…

Continuer

21/10/13
Pergamon Campus

Le Mythe de la Fin du Progrès

 

 

Tribune publiée dans le Huffington Post du 7 novembre 2013
La croissance économique a besoin de science

La croissance est la seule réponse positive à une crise de l’endettement (les autres étant l’inflation, la baisse généralisée des dépenses, la hausse des impôts, ou la répudiation de la dette). Les « politiques de croissance » figurent donc très haut dans l’agenda d’un monde occidental caractérisé par l’expansion mal contrôlée de ses dettes publiques et privées.

Or, sur le long terme, la croissance économique est toujours inséparable du progrès de la science. Continuer

18/10/13
Revue Banque couv mai 2011

Marchés efficients: est-ce vraiment important?

L’attribution du prix Nobel d’économie à Eugène Fama (auteur de l’hypothèse des marchés efficients) et à Robert Shiller (promoteur de la finance comportementale) donne une nouvelle actualité à cet article paru en 2011 dans la revue Banque

L’efficience des marchés est une question théorique majeure dont la validité a été questionnée par la crise de 2007. On peut traduire l’expression anglaise « efficient markets » par « marchés efficients » ou « marchés efficaces ». Or la distinction entre ces deux traductions ne relève pas uniquement de la nuance sémantique, ou de la chasse aux anglicismes. Les marchés ne sont pas toujours efficients, mais leur efficacité justifie leur existence.

Article corédigé avec Alfred Galichon.

Continuer

3/10/13
Pergamon Campus

La Mondialisation et ses Bulles

 

 

Le monde occidental lutte contre le spectre de la crise de 1929 et la déflation depuis cinq ans. La création de monnaie par les banques centrales, dans des quantités sans précédent, a participé de façon décisive à ce combat. Les énormes montants en jeu (le bilan des instituts d’émission occidentaux a triplé depuis 2008) nourrissent en conséquence les craintes d’une inflation inévitable, incontrôlable et élevée dans les prochaines années. Selon certains, elle serait déjà visible dans les cours des actifs financiers, dont la hausse depuis plus d’un an serait caractéristique de la formation d’une bulle. Continuer

1/07/13
Pergamon Campus

Etat-providence, géopolitique de la crise, souveraineté

Cet article a été publié dans le numéro 65 de la revue Géoéconomie de l’Institut Choiseul.
Il est fondé sur des réflexions partagées avec Alfred Galichon dans le cadre de notre cours à l’Ecole polytechnique.
********************************************************************************
L’Etat-providence est une création paradoxale du capitalisme occidental. Chaque crise économique, depuis un siècle, a renforcé l’emprise et la légitimité de systèmes étendus de protection sociale. Le propre de la crise actuelle est au contraire d’en questionner les fondements.
La crise européenne est en effet une crise de la dette souveraine. Face à une obligation de retour à l’équilibre des comptes publics, les réponses politiques ont été jusqu’à présent d’organiser une déflation salariale et/ou de réduire des dépenses sociales. Continuer
20/06/13
les échos

« TTF: la tentation de l’exil » Les Echos, 18 juin

 

Dans cet entretien, je discute la détérioration de l’ecosystème financier français, encore accentuée par le projet de TTF (Taxe sur les Transactions Financières en Europe), dont la France serait la première victime. Cette taxe pénalisera évidemment l’activité des institutions financières françaises. Cela est d’ailleurs l’objectif recherché par certains de ses promoteurs. Dans le monde réel l’essentiel du prélèvement affectera l’épargne et les entreprises françaises, avec un rendement d’ailleurs très dégradé puisque une partie de l’assiette de la TTF sera détruite tandis que l’essentiel des activités « mobiles » sera effectué en dehors de la zone de coopération renforcée (les onze pays ayant décidé d’appliquer cette taxe).

Une conséquence serait en effet Continuer

14/05/13
Le-blog-de-philippe-tibi-icone

Créons un, deux, trois, mille Dailymotion…

 

L’intervention du Ministre du Redressement Productif dans la vente de Dailymotion a causé une nouvelle polémique autour des questions de patriotisme économique.

En vérité, tous les pays (sauf peut-être l’Angleterre) développent une sensibilité certaine face à l’acquisition d’actifs « stratégiques ». La France est dans les faits un pays très ouvert. L’exception française réside dans le caractère ostentatoire des protestations de ses autorités publiques.

L’intérêt de l’affaire Dailymotion est tout autre. Elle est en réalité un révélateur de la faiblesse de notre écosystème financier de développement de start-ups technologiques. Continuer

5/05/13
huffington post

Vers une 6ème République: L’Histoire ne se répète pas…ou alors comme une farce

Tribune parue dans le Huffington Post du 5 mai 2013.http://huff.to/128RUoa

La radicalité progresse en France. Les Unes des magazines affichent des références à 1789 et aux années 30. Les analogies sont évidentes : impossible maintien des rentes en 1789, à l’orée d’une révolution industrielle comparable à la mondialisation moderne ; déflation et montée des partis politiques extrêmes  en 1934.

Crise des élites dans les deux cas.

Les différences sont aussi évidentes : l’Europe est en paix depuis 70 ans ; la France de 2013 bénéficie d’un Etat providence développé qui contient la crise sociale ; la République n’est plus un sujet de débat ; les adversaires de la démocratie, dans les années 30, avaient pour modèle crédible des puissances étrangères totalitaires en ascension.

Au jeu des comparaisons, il est étonnant que la référence de 1958 soit si peu évoquée.  Continuer

25/03/13
huffington post

Crise chypriote: Quatre Personnages en Quête d’Auteur

Tribune parue dans le Huffington Post du 30 mars 2013

La Troika (UE, FMI, BCE) et Chypre viennent d’acter d’un accord qui maintient l’île dans la zone Euro, garantit les dépôts inférieurs à 100 000 euros et affirme que le soutien de la BCE à des banques insolvables ne peut être indéfini. Même si cette solution n’est pas synonyme de retour au calme  Continuer

14/02/13
amafi logo

Shadow banking vs Shadow market?

La crise financière actuelle a fait émerger le terme de « shadow banking », parfois abusivement traduit comme « finance de l’ombre » pour mieux décrire  une finance dérégulée exerçant sa coupable industrie aux dépens de la société. Je pense que la notion de « shadow market » gagnerait aussi à être expliquée.

Continuer

8/01/13
huffington post

Seule la vérité est révolutionnaire

Tribune parue dans le Huffington Post du 07/01/2013

Seule la vérité est révolutionnaire - Lenine

Toute politique doit être fondée sur des réalités. L’économie n’est pas une science « dure » et il n’existe pas de lois qui imposeraient le libéralisme économique ou son contraire. Mais il me parait important de prétendre agir sur le monde tel qu’il est, et non sur la base de représentations un peu datées. On peut détester la mondialisation, mais elle existe. On peut vouloir imposer des mesures de rétorsion commerciales aux pays émergents, mais il faut savoir qu’ils nous financent, aussi. On peut vouloir « nationaliser » la dette française, mais il faut avoir conscience de son ampleur (la moitié du patrimoine financier des français). Il faut sauver l’Etat providence, mais il faut avoir une claire conscience des déséquilibres inacceptables qui minent le contrat social..

Lien vers l’article sur le Huffington Post: http://huff.to/VF7OWc Continuer

2/12/12
Revue Banque financement de l'économie

Pour la création d’un Fonds de Financement de l’Economie Française (FFEF)

Pour la création d’un Fonds de Financement de l’Economie Française

Les grandes banques françaises et les compagnies d’assurance sont les moteurs traditionnels du financement de notre économie. Bâle 3 et Solvabilité 2 sont des nouvelles normes prudentielles qui vont paradoxalement réduire l’efficacité de cet écosystème. Nous nous en inquiétions dans notre récent post: Mais qui va financer l’économie française?, également publié le 9 décembre dans le Huffington Post.
La Revue Banque publie cette semaine en partenariat avec l’Amafi un Hors-Série consacré à cette importante question. Pas de croissance sans financement!  Pour y répondre, Christian Dargnat et moi même proposons la création d’un Fonds de Financement de l’Economie Française (FFEF), véritable atout pour notre économie et la place de Paris. Nous proposons de constituer ce fonds sur le modèle d’un fonds d’allocation d’actifs, géré selon un biais national. Un FRR souverain, en somme. Lire l’article ici Continuer